Composants d’une LED blanche

Si vous avez lu les autres articles de notre blog, notamment sur l’histoire de la LED ou des articles plus techniques qui expliquent succinctement comment fonctionne cette technologie, vous savez que le blanc ne peut être obtenu seul. Il faut combiner plusieurs couleurs pour obtenir une ampoule LED blanche. Quels sont les composants d’une LED blanche, comment cela fonctionne-t-il ? « C’est pas sorcier », on vous explique tout, tout de suite.

Une LED, c’est quoi en bref ?

Une LED est en réalité un composant électronique de type semi-conducteur (en silicone, zinc, etc.) qui émet de la lumière lorsqu’il est parcouru par un courant électrique. Cette solution est plus économique et verte. La durée de vie d’une ampoule LED est beaucoup plus longue qu’une ampoule traditionnelle. Elle consomme également beaucoup moins d’électricité.

Toute LED est équipée d’une anode (pôle positif, patte la plus longue) et d’une cathode (pôle négatif). La lumière est générée lorsque le courant passe de l’anode vers la cathode. Cependant, une diode seule ne produit jamais de lumière blanche.   

Composants d’une LED blanche : 2 technologies majeures

Il existe 2 grandes méthodes pour obtenir un éclairage LED blanc :

  • La méthode RGB : les composants d’une LED blanche rassemblent en fait 3 LED. Une rouge, une verte et une bleue. Cette méthode d’addition des couleurs permet d’obtenir le blanc. Dotées de la technologie adaptée, ces ampoules LED blanche RGB peuvent changer de couleur en jouant sur l’intensité des différentes diodes de couleur qui composent une LED blanche
  • La méthode au phosphore : avec une telle LED blanche, l’ampoule est équipée d’un seul type de diode, qui émet une lumière LED bleue. La diode bleue est recouverte d’une couche de phosphore jaune. Certains photons bleus traversent la couche de phosphore sans être modifiés, d’autres deviennent jaunes. Leur mélange génère ensuite une lumière blanche. En jouant sur le type et l’épaisseur du phosphore, on est en mesure d’obtenir une couleur de lumière spécifique

Avantages et inconvénients des 2 méthodes

Avec la méthode au phosphore la couleur de la lumière évolue au fil de la durée de vie de l’ampoule LED vu que la couche de phosphore s’use naturellement. Cette méthode ne permet pas de changer la couleur de la lumière, qui est fixe. Les 2 sont dimmables, ce qui signifie qu’avec un variateur on peut modifier l’intensité de la lumière émise par les ampoules LED blanches.

Partager

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *