L’éclairage public : la LED, une solution pour nos villes ?

A l’approche de Noël, on estimerait que certaines régions du monde sont 20 à 50% plus lumineuses que le reste de l’année. Alors que l’éclairage public et la pollution nocturne qu’elle entraîne auprès de la faune et flore alentour inquiète de plus en plus les spécialistes, nous allons voir si la LED s’avérait une solution durable et économique pour nos villes.

L’éclairage nocturne en quelques points  

En France, ce seront près de 9.5 millions de points lumineux qui éclaireront nos nuits. C’est près de 74% de plus en 25 ans. Ces sources de lumières incluent les enseignes publicitaires, les vitrines de magasins mais aussi l’éclairage des routes publics. Cela veut dire que pour nos villes et communes en France, éclairer leur espace public coûtera près de 2/5 de leur facture d’électricité totale, un chiffre conséquent, donc, si l’on sait que le potentiel d’économie s’élèverait à près 70% si ces villes et communes investissaient dans un éclairage moins énergivore. A l’échelle globale, l’éclairage nocturne représenterait près de 15% de la consommation mondiale d’électricité.

Mais bien plus qu’une part énorme de la consommation d’électricité, l’éclairage nocturne abusif suscite l’inquiétude en termes de pollution nocturne. Longtemps considérée comme obsolète car moins conséquente que d’autres pollutions comme le smog ou les déchets, la pollution lumineuse affecte de plus en plus la faune et la flore nocturne ainsi que l’espèce humaine.

L’éclairage nocturne empêche une bonne délimitation entre le jour et la nuit, et pour ces espèces diurnes et nocturnes dont cette alternance est essentielle pour les cycles de reproduction et/ou le repos la nuit c’est tout un rythme qui est perturbé. On a également observé des conséquences pour les Hommes comme la perturbation du sommeil ce qui entraîne une augmentation de stress, d’insomnies et anxiété. De plus, d’après le courtier en énergie Utilitywise, l’éclairage représente près de 5% des émissions de gaz à effet de serre mondial.

eclairage public led

Des solutions ?

L’intérêt porté à réduire la consommation en électricité de l’éclairage urbain n’a commencé il n’y a que quelques années. Avec la montée de la LED, certaines villes et communes ont été séduites par cette technologie qui permettrait de faire jusqu’à 70% d’économie. Le budget pour remplacer les anciens lampadaires énergivores serait amorti en cinq ou six ans.

Les lampes LED, non seulement ont une durée de vie beaucoup plus longue, et donc permettent de réduire les frais d’entretien, mais consomment aussi significativement moins que ces cousines à vapeur de mercure ou sodium haute pression : près de 40% de moins d’après le rapport fait par l’Association française de l’éclairage.

Plus récemment encore, une lampe LED venue d’Inde a été récompensée par le SEAD Global Efficiency Medal pour ses rendement et efficacité énergétique. Combinant plusieurs fonctionnalités, telle la détection de mouvement, ou un système de luminosité directionnelle qui assurent le couvrement des zones souhaitées ce qui permet de ne pas gaspiller d’énergie, cette lampe LED permettrait d’économiser près 50% sur la facture d’électricité.

Vers l’avenir

Avec ces nouvelles technologies LED, c’est faire d’une pierre deux coups. Elles réalisent des économies énergétiques et budgétaires conséquentes pour nos villes et communes. En bonus l’investissement serait amorti en cinq ans d’après les spécialistes, alors qu’est-ce qu’on attend ?

Pour plus d’informations sur l’éclairage domestique et professionnel, rendez-vous avec votre expert LED-FLASH. N’hésitez pas à contacter notre espace professionnel au 01 84 16 71 75 ou en suivant ce lien : https://www.led-flash.fr/contactez-nous.

 

Article écrit par Morgane Travers

Partager

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *