Emeline et Savannah, de l'équipage 4L Trophy 2016 4L Girls Show

4L Trophy 2016 : Led-Flash sponsorise un deuxième équipage. Faites connaissance avec 4L Girls show, une team haute en couleurs !

Ce n’est pas un, mais deux équipages que Led-Flash a décidé de
sponsoriser cette année pour le 4L Trophy 2016. Découvrez cette deuxième équipe, 4L Girls show !

Quentin vous présentait l’équipage des Reines du désert en octobre dernier, futures participantes au Raid 4L Trophy 2016 sous les couleurs de Led-Flash. En effet, lors de l’édition 2015 du 4L Trophy, l’équipage La Martienne s’était vu décerné le titre de la plus belle 4L. Aussi, Led-Flash repart sur les pistes aux-côtés de SBET.

Trêve d’introduction, nous confions les clés du blog à Emeline et Savannah :

Led-Flash : Salut les filles ! Alors, pour commencer, pouvez-vous vous présenter ?

Emeline : Je m’appelle Emeline, j’ai 20 ans et suis en 2ème année psychologie à l’université Nanterre Paris Ouest La Défense. Et pendant le raid, c’est moi la pilote !

Savannah : Moi, c’est Savannah, j’ai 19 ans et je suis également en 2ème année, mais à la faculté d’histoire de Paris Diderot. Pour ce qui est du nom de notre équipage, « 4L Girls show », il s’agit d’une référence au Palmashow.

 

Emeline et Savannah, de l'équipage 4L Trophy 2016 4L Girls Show

Emeline et Savannah, de l’équipage 4L Trophy 2016 4L Girls Show

Led-Flash : L’idée de faire le 4L Trophy 2016 vous est venue comment ?

Emeline : J’étais en voiture avec ma mère, en route pour le cinéma… Et je dois admettre que je conduisais un peu (très légèrement) vite. Devant ma conduite, un brin sportive, elle m’a lancé que j’étais « une vraie pilote de rallye ». Enthousiasmée par les sensations que peut procurer une telle aventure, c’est elle qui m’a parlé du « Camel Trophy ».
J’ai finis par comprendre qu’elle faisait référence au 4L Trophy.
Après m’être renseignée, il est apparu que l’inscription à la course se comptait en plusieurs milliers d’euros, et c’est là que j’ai tout de suite pensé à rechercher des sponsors.

Savannah : A peine rentrée chez elle, Emeline m’a appelé, plus excitée que jamais, si bien qu’elle parlait à un rythme effréné et c’était à peine compréhensible. Mais les côtés sportif, aventurier et humanitaire m’ont tout de suite séduite ! Et voilà comment l’aventure a démarrée…

Led-Flash : Comment vous êtes-vous rencontrées ?

Savannah : Nous étions dans le même collège, mais nous ne nous fréquentions pas forcément, ce n’est qu’au lycée lorsque l’on est arrivée toutes deux en classe de 1ère Littéraire que l’on s’est rapproché. On a partagé ces deux années en classe littéraire jusqu’à notre bac, puis en quittant le lycée malgré que nous n’étions ni dans la même filière, ni dans la même université, on a gardé le contact.

Led-Flash : Comment avez-vous structuré votre vie ces derniers mois afin de pouvoir participer au rallye ?

Emeline : Comme on l’a dit précédemment, au début on n’y croyait presque pas,
enfin ça paraissait tellement irréel que nous, deux petites étudiantes d’île de France on participe à une telle aventure ! On rêvait éveillées ! Mais petit à petit on a commencé à y croire et à la venue de notre premier sponsor, c’était bon, le voyage avait commencé. Bon on peut pas dire que c’était facile, on a essuyé de nombreux refus et puis n’oublions pas les cours, le travail. Au début ça a été, on avait le temps… Cruelle erreur ! Ces derniers mois n’ont en effet pas été de tout repos : « Vivre 4L Trophy 2016 », telle était notre règle de vie.

Savannah : Il fallait à tout prix rependre notre projet auprès de tout notre entourage, pendant les dîners de famille, au boulot, en cours.
Le 4L Trophy 2016 a été l’un des fils conducteurs de ces derniers mois parfois dans la joie, parfois dans l’exaspération et la galère (surtout administrative), mais toujours est-il que cette expérience que nous avons vécu, et allons continuer de plus belle ces prochaines semaines, marquera une étape centrale de nos vies.
Donc pour se motiver et ne pas lâcher l’affaire, on écoute le teaser !

Led-Flash : Est-ce que votre 4L a une histoire particulière, et si oui, laquelle ?

Savannah : Nous avons acheté notre 4L en avril dernier, dans le 14ème arrondissement de Paris, pour 900€. Elle avait déjà participé au 4L trophy 2010, l’autocollant est encore collé sur le tableau de bord.
Nous pensions qu’elle était dans un état à peu prêt correct même si à ce prix là on ne s’attendait pas à avoir une voiture nickel. On a mis du temps à commencer les travaux dessus.
On a passé un premier contrôle technique négatif. Quand on est retourné dans un autre centre, on nous a fait remarquer que l’essieu arrière avait été cassé puis ressoudé (à l’arrache) probablement lors de la première participation au 4L trophy. On s’est donc mis à la recherche d’un essieu arrière,
sauf qu’il n’y en avait qu’en Bretagne, donc on a profité de vacances dans le coin pour aller le chercher, on l’a ramené dans une super 5, autant dire qu’il rentrait tout juste et que vu le poids d’un essieu en fonte, la voiture trainait presque par terre.

Emeline : En le changeant on a pu récupérer environ 3 kilos de sables qui étaient restés sur la voiture à son retour du désert, 5 ans plus tard. On a finalement dû changer pas mal de choses, alternateur, démarreur, vis platinées, poignées … etc. On l’a finalement emmené en carrosserie dans un lycée professionnel, où ils nous ont fait la peinture que l’on voulait (dessinée par un pote en école d’art). Ils ont bouché les trous dans la carrosserie et redressé les bosses, ce qui fait que maintenant on a une 4L de toute beauté !

La 4L rugissante de 4L Girls Show

La 4L rugissante de 4L Girls Show

Led-Flash : Quels sont vos objectifs pour ce 4L Trophy 2016 ?

Emeline : On avait envie de se prouver à nous-mêmes qu’on était capable de
réaliser un projet aussi gros que celui-ci. Trouver des sponsors, la voiture, et tout
préparer, ce n’était vraiment pas gagné d’avance, et en plus de ça, gérer les études, le travail, bref c’était tout un programme. On s’est toutes les deux réellement investi dans ce projet, et ça fait des mois et des mois qu’on ne pense que 4L trophy. Notre objectif principal, était donc déjà : pouvoir être sur la ligne de départ le 18 février 2016 ! Maintenant que nous sommes sûres que cela arrivera, note nouvel objectif est : être sur la ligne d’arrivée de Marrakech le 28 février !

 

Partager

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *