Un hiver sous tension pour la RTE !

Pas de central = pas d’électricité

En terme de consommation électrique, cet hiver est celui de tous les dangers. Le pire n’est peut être pas à venir mais des coupures de courant ne sont pas à exclure. Cet avertissement a été lancé au début de cet hiver par le réseau de transport d’électricité (RTE) cette filiale d’EDF chargée de la gestion des 100 000 km de lignes électriques qui parcourent la France. Cet avertissement est la conséquence de l’actuelle faiblesse de notre parc nucléaire, 18 des 58 réacteurs étaient à l’arrêt début novembre et 9 resteront fermés pendant tout l’hiver.

En terme de production, EDF voit sa capacité réduite de 11% par rapport à l’an dernier à la même époque. De manière générale, les capacités de production traditionnelles sont à la baisse. Par exemple de décembre 2015 à décembre 2016, la production issue du nucléaire est passée de 63130MW à 53000MW. Malheureusement les énergies renouvelables ne compensent pas, pour la même période la production issue du solaire est passée de 2100MW à 2400MW et celle issue de l’éolien de 3400MW à 3800MW.

Des centrales à l'arrêt menace RTE

Les conséquences pour RTE

Aux vues de sa capacité de production réduite, EDF devra importer du courant pour pouvoir faire face à la demande. Dans ce cas la France pourra compter sur ses voisins, la Belgique et l’Allemagne pourraient fournir 5000 MW, l’Italie, l’Espagne et l’Angleterre 2000MW et la Suisse 1000MW. Si les températures restent dans les normes de saisons, EDF devrait pouvoir suivre la demande et les choses se passeront sans encombre. En revanche, en cas de vagues de froid, EDF ne pourra plus satisfaire la demande. RTE aura alors la possibilité d’interrompre l’alimentation de 21 gros sites industriels qui ont donné leur accord. Si cela ne suffit pas, RTE se verra contraint d’organiser des délestages tournants (des coupures de une à deux heures). En amont de ces restrictions potentielles, RTE va demander aux abonnés de contrôler leur consommation. Trois périodes semblent propices à ce manque d’électricité, du 5 au 25 décembre 2016, du 2 au 15 janvier et du 2 au 12 février 2017. Quand on sait qu’une ampoule LED consomme 10 fois moins q’une ampoules halogènes, à bon entendeur….

Sauvez l’hiver en vous rendant sur Led-Flash.fr

Partager

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *