Éclairage obligatoire sur un bateau, tout ce qu’il faut savoir

Un éclairage de bateau peut remplir de nombreuses fonctions, qu’elles soient utilitaires, décoratives ou sécuritaires. Il y a également des contraintes légales, notamment concernant les feux de navigation de nuit. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir quel est l’éclairage obligatoire sur un bateau.

Les obligations en termes d’éclairage bateau

Dès qu’il fait sombre, la loi vous impose d’allumer vos feux de navigation. Cette réglementation découle d’un standard international, la Réglementation internationale pour prévenir les abordages en mer (RIPAM). L’objectif est bien entendu de prévenir les collisions, mais aussi de permettre le repérage de bateaux en détresse. Les obligations sont plus ou moins nombreuses en fonction de la taille de l’embarcation.

Quels sont les feux d’éclairage obligatoire sur un bateau ?

  • Feu visible sur tout l’horizon : il s’agit d’un feu qui projette une lumière blanche à 360° du bateau. Il doit être enclenché de nuit lorsque le bateau navigue ou est à l’ancre
  • Feu de tête de mat : ce feu a pour objectif de diffuser une lumière blanche continue sur 225° vers l’avant du bateau
  • Feu de poupe : ce feu doit être disposé à proximité immédiate de la poupe afin de diffuser une lumière blanche continue sur 135°
  • Les feux de côté : comme leur nom l’indique, les feux de côté permettent d’identifier les côtés du bateau. Le feu de côté tribord est vert, le feu de côté bâbord est rouge. La lumière doit être projetée sur un angle de 112,5°. Ce code couleur permet d’identifier le sens de la marche du bateau

Ces feux de bateaux sont obligatoires ou pas en fonction de la longueur de l’embarcation, ainsi la portée des feux varie de 2 à 5 milles en fonction de leur type et de la longueur du navire

Les obligations en fonction de la taille du bateau

Les bateaux à moteur de moins de 7 mètres dont la vitesse maximale est de 7 nœuds ont juste besoin d’un feu visible sur tout l’horizon. Ceux de 7 à 12 m doivent avoir en plus des feux de côté. Les bateaux à moteur de plus de 12 m doivent avoir tous les éclairages cités, plus un feu de poupe et de tête de mat. Les bateaux au mouillage doivent toujours avoir un feu blanc visible sur tout l’horizon allumé. Un voilier doit allumer des feux de côté bâbord-tribord, ainsi qu’un feu de poupe blanc. Les voiliers de moins de 7 m n’ont pas d’obligations de feux mais doivent pouvoir allumer un feu ou une lampe torche à tout moment.

Pour tous ces feux, il est fortement conseillé d’utiliser des éclairages LED, plus économiques et durables.

Partager

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *